Archives du mot-clé Mumbai Indians

Hair !

Hier se jouait la finale de la IPL.

J’aurais pu regarder. J’ai préféré me taper les 161 minutes de My Name is Khan, ça reste toujours moins chiant que le cricket.

Pendant que je versais quelques larmichettes de bon public attitude devant un Shah Rukh forrest gumpien, tout foutait le camp à coté.

Les pompom girls des Mumbai Indians n’étaient pas en sari. Les mumbai Indians perdaient  face aux Chennai Super Kings.

Le Board of Cricket suspendait le créateur et chairman de la IPL, Lalit Modi, pour malversations et le fisc enfonçait la porte et déterraient deux trois trucs un peu flous. Lalit, dans son discours de clôture parlait encore, confiant, d’une quatrième IPL, que tout le plaisir et la joie que la ligue procure au peuple ne peuvent pas être jetés aux chiottes, et que les trois lettres IPL sont en fait l’acronyme de Indian People League. On verra.

Je laisse tomber le cricket et je remplace Sachin par un autre chevelu.

Carles Puyol, de belles boucles, de beaux cuissauds, vice capitaine de la Selección et prêt à gagner le MUNDIAL. Olé !

PomPom dans ton BoumBoum

La semaine dernière Sanjay Patel a été cuire un peu dans la tribune Est du Brabourne Stadium où il a retrouvé 20 000 fans hystériques prêts à tous les sacrifices pour voir des mecs courir et attraper une balle lancée par un autre ,  super fort, avec une batte. Le cricket est un jeu fascinant.

Nous sommes en pleine folie IPL et les Mumbai Indians vont sans doute aller en finale. Trop bien. Je laisserai, plus tard, Sanjay t’expliquer les règles du cricket et l’aventure palpitante de l’IPL (Indian Premier Ligue).

En attendant revenons à nos moutons et à nos chaussures qui brillent.

Ce que Sanjay ne savait pas,  mardi, c’est qu’en face de lui (dans la tribune ouest, à l’ombre, pas cons) se trouvaient Mukesh Ambani (4ème fortune Mondiale, à la tête de Reliance Industries et propriétaire des Mumbai Indians) et Shobhaa Dé (ex mannequin, écrivain, éditorialiste et über socialite).

Shobhaa  et Sanjay ont donc vu simultanément et d’un même œil consterné les pom pom girls cheapos,  d’origine pas franchement déterminée, secouer du boumboum sur des tubes hindi ringards,  et tous deux ont pensé que l’uniforme mini short, brassière, bottillon doré était à gerber.  Je te l’ai déjà dit, Sanjay est un homme de gout malgré sa contagion gujarati. Pas sûre de pouvoir en dire autant de Mukesh. Shobhaa quant à elle, c’est un peu notre Nadine, la prêtresse du style.

Et elle a eu une super idée, Shobhaa. Pourquoi ne pas draper les blondasses dans un sari typiquement marathi sur un choli sexy ? Comme le sari kashta se porte comme un dhoti (il passe entre les jambes), leurs mouvements ne seront pas entravés. Ensuite les faire danser sur un ‘lavni‘ local, qui selon shobhaa est bien plus hot que le all american style pratiqué pendant le match.

Mukesh apparemment a adoré l’idée – il était peut être hypnotisé par le mouvement du ‘mumbai Indians’ sur le mini short de la pompom de gauche – et a l’intention de la mettre en place (« implement » qu’il a dit) lors du prochain match de l’équipe bleue et or.

Moi j’ai hâte de voir Irina, Loubiana et Tania lever le bottillon doré (Shobhaa n’a rien contre, elle aussi aime les chaussures qui brillent) boudinées dans 7 mètres de tissus.

MUMBAIIIIIII INDIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANS !

MUMBAIIIIIII INDIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANS !

Irina et ses copines à la IPL