Archives du mot-clé sobo

où suis je ?

A plusieurs mètres en dessous de vous les amoureux se tiennent la main et les voitures klaxonnent (mais loin, on entend à peine),  sur les cotés les grattes ciel et les demeures majestueuses attendent le début du spectacle en formant un arc de cercle parfait autour de la baie,  devant vous le soleil rougeoie prêt à plonger dans les eaux assombries par le crépuscule (et pas que), la douce brise du soir caresse votre visage fatigué par une dure journée de lumière aveuglante, au dessus de vous tournoient les aigles (et quelques corbacs) derrière vous de grands canapés blancs vous tendent les bras et vous, vous tendez les bras à une margarita.

Maintenant devinette : New York, Rio, San Francisco ou Bombay. Les petits malins vont tout de suite réfléchir super vite : coucher de soleil à l’ouest (forcément) et sur la mer, donc pas Rio et pas NY. Hum hum, des voitures qui klaxonnent, une eau assombrie et pas seulement par le crépuscule, les aigles, les corbeaux… c’est sûrement pas à San Francisco. Donc forcément c’est à Bombay. Ouais, bravo !

C’est à Bombay et c’est au « Dome » sur le toit de l’intercontinental. Meilleur SunSet spot de la ville. C’est bien aussi une fois que le soleil s’est couché, que les lumières de Marine Drive sont devenues les perles du collier de la reine (le petit nom de marine drive est « the queen’s necklace » pour ceux qui savent pas) et que les petits zakouskis viennent accompagner le rhum.

Avant de laisser parler les photos très éloquentes (non?) je précise juste que la direction dans son immense bonté laisse les accros profiter du spectacle, la clope au bec à coté de la piscine (on sait jamais, si on met le feu…). Voilà donc une belle façon de commencer le mois de mars, que vous fumiez ou pas.

 

 

marine-drive-day

marine-drive-night

marine-drive-south

sunset

dome-ambiance2

 

 

The Dome – Intercontinental Hotel, 135 Marine Drive – 022 3987 9999. Ouvert tous les jours de 18h  à 00h30.

Chouette, chouette des sandalettes

kolhapuri-2De quoi était chaussée Liz Hurley pendant les 6 jours qu’a duré son mariage indien ? On s’en fout ? Oui peut être, mais elle portait surement, au moins avec l’une de ses 72 tenues, une paire de « Kolhapuri chappals ». Et ça c’est une information cruciale parce que vous, qui êtes à Bombay, vous pouvez réaliser votre rêve le plus cher : porter les mêmes chaussures que Liz.

Vous ne savez pas de quoi je parle, vous détestez liz hurley, vous n’habitez pas à bombay ? Chaque problème a sa solution :

 

 

* La kolhapuri chappal est un soulier traditionnel indien en cuir, porté aussi bien par les hommes que par les femmes, à talon, sans talon, en cuir naturel ou de couleur. Son origine se retrouve à Kolhapur dans le Maharashtra (mais google me dit qu’on en fabrique partout maintenant). Si un jour vous avez foulé le sol indien de vos birkenstock, vous êtes surement repartis avec une paire de Kolhapuri dans votre sac à dos. Mais je ne sais pas pourquoi je m’évertue à décrire le dit soulier alors que vous avez du regarder la photo et que vous savez parfaitement de quoi je parle, parce qu’en plus, vous n’avez jamais foutu les pieds en inde mais oui dans la boutique antik batik.

 

* Vous détestez liz hurley, là sorry, mais je ne peux rien faire pour vous

 

* Vous n’habitez pas à Bombay,  mais vous voulez absolument les sandalettes de Liz (que vous détestez mais qui parfois sait s’habiller), googlelez kolhapuri shoes et un univers de vente en ligne s’ouvrira devant vos yeux

 

Vous habitez Bombay, vous aimez ou pas Liz et vous savez de quoi je parle mais pas ou vous en procurer ? Super facile : Colaba causeway. Je n’ai pas testé toutes les échoppes, juste une, mais qui jusqu’à présent m’a donné entière satisfaction : Anupam Chappals. Son étale s’escamote dans le mur d’une petite rue perpendiculaire à Colaba Causeway, et quand il ouvre les deux grandes portes c’est une explosion de couleurs qui a lieu devant nos lunettes de soleil. La négo est dure (pas plus de 200 Rs pour les modèles de base), mais l’achat satisfaisant.

 

 

Anupam Chappals, specialist in Kolhapur chappals, City Walk House, Next to City Walk Shoes, NF Road, Colaba, Bombay 400 001 – 98207 78409 / email : mehboobsm@hotmail.com

 

On trouve aussi de très jolis modèles dans la boutique Neemrana. Un peu plus sophistiqués et un peu plus chers (500 Rs). Purdhotam Bldg, Shop n°6, Ground Floor, New Queen’s Road, Opera House, Mumbai 400034. 23677780 / 23614436 / neemranachikankari@yahoo.co.in

Incursion Artistique en V.O.

Incursion Artistique en V.O.

La Jehangir gallery est la plus ancienne de Bombay. Elle est ronde, majestueuse et grouillante. Elle fait aussi office de musée gratos pour les touristes. les plus grands artistes indiens ont exposé leurs toiles sur ses murs ou bu des chai « readymade » au café samovar. Je vais des que je peux dans ce haut lieu de la vie artistique bombayote, et pas seulement pour boire des coups au samovar.

La semaine dernière j’y ai découvert les photos de Sanjay Yamgar. Évidemment, à l’heure où j’écris cet article elles n’y sont plus (les expos changent tous les 15 jours) mais comme tout jeune artiste qui se respecte il est très présent sur internet et après avoir lu les quelques lignes qui suivent rédigées en V.O. j’espère que vous aurez envie de suivre son actualité et de cliquer sur les liens.

Garbography - Sanjay YamgarSanjay Yamgar : Garbography, faces from the unknown world, Jehangir Gallery, nov 2008.

“Whereon he thought of himself in balance and he knew he was”. The moody blues, a question of balance.

Listening to Sanjay Yamgar you get a glimpse at what everything is all about: a quest for balance. Our world is extreme, extremely wealthy- extremely poor, extremely dry- extremely flooded, extremely big, extremely small. We, as humans, constantly navigate between poles in search of balance, Sanjay as an artist challenges the extremes to create his personal balance. He tries all the media, all the formats in a way that he can never be tagged.

His earlier works are incredibly dense, bright, chaotic, he describes them as hippy, colourful paintings. You can stare at them for hours and still discover a tiny figure emerged from our common imagery, blinking its eye at you.  Now he is about to show a new series of minimalist, almost monochromatic paintings. Going from one extreme to the other to avoid saturation and to re-balance. But even there, Sanjay, couldn’t put his creative mind at ease and had to challenge his technique by painting mini 2 x3 cm and maxi formats 4 x 5 ft.

While he was working he got struck by the nauseating smell coming through his window in a busy, modern, shopping area. Following the smell he found himself in a huge garbage dump talking to these migrated, poor people who work at keeping our city clean and recycling excusive waste into cheap toys. Extremes again.

Lire la suite

Britannia

britannia-montage-copier

 

Nous sommes samedi, et comme tous les samedis, nous avons laissé les enfants « se reposer » à la maison et avons traversé le cœur léger Mahim creek. Cette semaine dans notre Toyota fantastique, nos chers amis R et G, natifs de Bombay. En bons touristes, il y a des endroits que nous connaissons mieux qu’eux, hehehe, mais en bons autochtones ils nous en bouchent un coin en nous emmenant déjeuner au Britannia.

 

Pas de clim, la peinture sur les murs ne date pas d’hier et ca grouille de tout, et surtout de bonne humeur. Le serveur écrit sur son petit calepin sans même nous demander ce qu’on veut et moins de 10 minutes après (comme c’est écrit sur la carte) des assiettes fumantes débarquent sur notre nappe à carreaux. Du bombay duck ou du poulet avec des micro frittes, le fameux berry pulao (avec de vraies berries straight from Iran), un fresh lime soda délicious et surtout une crème caramel à tomber par terre. Il y a au moins un œuf par cuillère mais au diable le cholestérol, c’est trop bon !

 

Le brittania n’est ouvert que de 11h30h a 16h, du lundi au samedi et on y mange de la cuisine iranienne.

Ram Gulam Road, Ballard Estate, a coté du Fort. t: 2261 5264. Taxi : Opposite new custom house. Train: CST. Pas d’alcool, pas de cartes de crédit, plats à emporter.